Lepoint.fr : vous n’avez pas honte ?

Lepoint.fr : vous n'avez pas honte ?

Coucou, toi !

Aujourd’hui, on va parler de l’affriolant soutien-gorge de Najat Vallaud-Belkacem, de son rouge à lèvres et de ses boucles d’oreilles. Rien que ça. Ce matin, j’ai eu l’amère surprise de constater que Lepoint.fr, un journal qui se veut pourtant sérieux, avait trouvé plus intéressant de se concentrer sur l’apparence de la ministre, cette coquetterie relevant apparemment d’une « stratégie » pour entuber tous les mâles de l’Assemblée nationale, et leur faire oublier les problèmes politiques. Ca te choque ? Moi, oui.

Lepoint.fr : vous n'avez pas honte ? Extrait article.

© Le Point.fr, captures d’écran par le collectif féministe Georgette Sand

Couvrez donc ce soutif que je ne saurais voir ! Quel outrage ! Quelle horreur ! Quelle disgrâce ! Najat, comment avez-vous pu ? Parce que oui, aujourd’hui, porter du rouge à lèvres, c’est déjà trop pour une ministre. Des boucles d’oreilles aussi, apparemment. Excusez-moi, j’en conviens : une femme politique ne devrait avoir aucun choix quant à sa tenue et ne surtout pas se maquiller. Ah non, pardon ! J’imagine que si celle-ci ne se maquillait pas, on critiquerait une image de garçon manqué, qui ferait fort peu professionnel.

Quant à cet obscène soutien-gorge, que dire ? Si je puis vous donner un conseil, Najat (je me permets de vous appeler par votre prénom, entre femmes indécentes, pas de chichis) : n’en portez pas. Ce sera un peu une pierre deux coups : plus de « ligne visible du soutif », et un plaisir monstrueux à se sentir libre des boobs. Ah oui, non, pardon. On me précise que ne pas porter de soutien-gorge, c’est aussi indécent. Bordel, on fait quoi alors ? On cache nos seins, et on cache aussi ce qui cache nos seins ? Eh les gars, on va pas se mentir : un soutif, c’est déjà bien assez cher comme ça et pas hyper confortable pour qu’en plus on ait à le cacher. Faut pas déconner.

Mais Lepoint.fr : vous n’avez pas honte ? Je ne sais pas trop vous, mais personnellement quand je cherche à dénigrer la ligne politique de quelqu’un, j’ai tendance à m’attaquer à ses idées politiques, à ses actes. Non pas que je sois une spécialiste – c’est quand même vous qui êtes journalistes, enfin, je crois ? – mais il me semble vraiment très très limite d’attaquer une ministre ou n’importe quelle femme politique sur sa tenue ou son maquillage. J’ai quand même beaucoup de mal à voir un lien entre le fait que – oh mon dieu – de la dentelle de soutif soit apparente et le fait qu’une Najat – trop souriante ? Elle tirerait la gueule qu’on lui reprocherait d’être coincée – cherche à détourner l’attention de ces Messieurs. En faut-il si peu pour faire perdre la tête à un homme ? En faut-il si peu pour lui faire oublier ses critiques, ses convictions politiques ? Pourquoi cette « féminité » apparente serait automatiquement une machination ? Les bonnes femmes, toutes les mêmes hein… Des vipères, des manipulatrices.

Lepoint.fr, je trouve ça très bas, très peu professionnel. Et j’ai honte pour vous. Honte de lire ce genre d’article. J’ai honte et je suis fatiguée d’être confrontée à des attaques physiques, sexistes, plutôt qu’à une attaque objective sur la politique de cette ministre, sur ses actes.

Rappelez-moi, quand a-t-on critiqué pour la dernière fois un ministre ou un député pour tentative de manipulation du fait d’une tenue un peu trop affriolante ? Mince alors, je ne me rappelle pas.

Caféinement Vôtre.

Crédit images : lepoint.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s